petitjeu.jpg

Fonds Christine Orianne

Christine Orianne

Le 19 octobre 2010 nous quittait notre Copine Christine Orianne. Vous aviez peut-être déjà rencontré son sourire et sa bonne humeur avant l’un de nos spectacles. Derrière le bar, à la caisse ou au téléphone des réservations, jamais Christine ne manquait à bord. Sa disparition a donné aux Copains d’abord l’envie de faire chaque année un geste simple et solidaire au profit d’une association caritative : consacrer l’équivalent de la recette moyenne d’une représentation à une association active pour une cause qui nous tient à cœur. À cette fin, et en mémoire de notre chère disparue, les Copains ont créé le « Fonds Christine Orianne ». Ainsi, depuis 2011, le Conseil de Gestion de la troupe choisit une association qui reçoit notre don, ou plutôt, votre don. Car c’est vous, bien sûr, par votre simple présence, qui rendez ce geste possible.

« Oui, mais jamais,au grand jamais

Son trou dans l'eau n'se refermait

Cent ans après, coquin de sort

Il manquait encore »



La première association à avoir bénéficié du « Fonds Christine Orianne » fut l’ASBL « L’impossible rêve ». Créée en 1997 dans le but de réaliser des spectacles théâtraux avec des enfants en situation de handicap mental, l’association récolte aujourd’hui également des fonds pour permettre à certains parents d’offrir des vacances à leurs enfants. Par la suite, notre choix s’est porté sur…


  • La Fondation contre le cancer (2012) – et plus particulièrement sur son projet « Paraître bien… pour être mieux » ;
  • Le Logis (2013) – une structure d’hébergement pour jeunes en difficulté organisée en trois foyers spécialisés ;
  • Domus (2014) – une association pluraliste de soutien en soins palliatifs à domicile du Brabant wallon ;
  • Le Roseau (2015) – un lieu d’hébergement créé en 1980 afin de permettre aux familles de patients des Cliniques universitaires Saint-Luc de rester auprès de leur malade ;
  • La chaîne de l’espoir (2016) – l’association contribue à l’amélioration de l’accès aux soins de santé spécialisés de qualité pour les enfants issus de pays en développement, soutient des hôpitaux, forme leur personnel, soigne et opère des enfants ;
  • Le Village n°1 (2017) – cette institution bien connue accueille 220 adultes en situation de handicap mental et les accompagne dans un projet de vie individualisé et adapté à leurs besoins ;
  • Les infirmiers de rue (2018) – l’ASBL vient en aide aux personnes sans-abri les plus vulnérables en termes de santé, et incite les associations et le public à trouver des solutions durables à la problématique du sans-abrisme
  • Hocus Pocus (2019) – la piscine Hocus Pocus est entièrement pensée et adaptée pour les personnes porteuses de troubles moteurs, mentaux ou sensoriels ou atteintes de maladies neuro-dégénératives


En 2020, notre choix s’est porté sur l’association La Vie-là.


La Vie-là est une « maison de soutien » ouverte à tous les patients traités à la Clinique Saint Pierre (Ottignies) pour un cancer, pendant le traitement et pendant l’année qui suit. Elle offre depuis septembre 2013 une prise en charge globale selon le principe de la médecine intégrative

Leur équipe est entièrement bénévole, mais constituée de spécialistes et de professionnels qualifiés ayant une grande expertise (médecins, infirmières, kinés, esthéticiennes, coiffeuses, artistes, etc…). Tous sont unis par le même but : aider les patients à affronter la tempête et leur montrer qu'après les vagues, il y a des eaux belles et tranquilles...

La Vie-là propose une série de soins et d’activités complémentaires aux thérapies des oncologues. Ces soins sont destinés à restaurer le bien-être émotionnel et physique du patient pendant et après son traitement.

La Vie-là a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des patients, de réduire le taux de récidive, d’améliorer leur guérison ainsi que de créer un lien social.

Plus d’informations sur www.lavielaottignies.org